patient holding prescribed opioid
ILS PEUVENT PROVOQUER LE DÉCÈS DU PATIENT.

Vous prévoyez de prendre des opioïdes sur ordonnance après une opération ? Voici comment le faire en toute sécurité.

Les opioïdes sur ordonnance peuvent s’avérer très efficaces afin de soulager la douleur. Mais ils peuvent aussi ralentir ou arrêter votre respiration, ce qui peut aboutir à un arrêt cardiaque, à des lésions cérébrales, voire au décès (1,2).

DÉCOUVREZ SI VOUS ÊTES À RISQUE

Consultez votre prestataire de soins de santé pour plus d’informations.

En plus d’aider à gérer la douleur, les opioïdes sur ordonnance interagissent avec la partie de votre cerveau qui contrôle la respiration. Ils peuvent ralentir ou arrêter votre respiration, ce qui peut parfois réduire le taux d’oxygène dans votre sang jusqu’à un niveau dangereux, et ce même si vous respectez la dose prescrite.

Toute personne prenant des opioïdes sur ordonnance court un risque d’interruption ou de ralentissement respiratoire, à tout moment. Néanmoins, certains facteurs peuvent accroître la probabilité que cela vous arrive (1,3,4). Répondez à un court questionnaire pour en savoir plus.

Close
Je prends des opioïdes pour la première fois ou j’en prends de façon peu fréquente.

Prenez-vous des opioïdes pour la première fois ? Ou avez-vous été exposé de façon peu fréquente à des opioïdes, en particulier dans les six derniers mois ?

J’ai une maladie respiratoire.

Souffrez-vous d’une maladie respiratoire qui influe sur votre capacité à respirer, comme le ronflement, l’apnée du sommeil, la MPOC ou l’asthme ?

Je prends des opioïdes en même temps que d’autres sédatifs.

Combinez-vous des opioïdes avec d’autres substances sédatives, telles que :

  • De l’alcool ?
  • Des médicaments sédatifs sur ordonnance, y compris des médicaments visant à traiter l’insomnie ou l’anxiété, connus sous le nom de benzodiazépines et de gabapentinoïdes ?
  • Des médicaments sédatifs sans ordonnance, y compris certains antihistaminiques et antinauséeux ?
J’ai une maladie chronique.

Souffrez-vous d’une maladie chronique qui affecte vos organes (poumons, foie) ou d’une maladie cardiaque, d’obésité ou du VIH ?

Je prends des opioïdes à forte dose.

Consommez-vous des opioïdes à forte dose ? (par ex. l’équivalent de plus de 50 milligrammes de morphine par jour)

J’ai des antécédents de toxicomanie.

Avez-vous des antécédents de toxicomanie, de consommation de drogues illégales ou de moindre tolérance aux opioïdes à la suite d’un programme de désintoxication ?

Vous n’avez sélectionné aucun facteur de risque. Il est toutefois possible de subir une interruption ou un ralentissement respiratoire à tout moment lors de la prise d’opioïdes sur ordonnance.

DÉCOUVRIR COMMENT RÉDUIRE LE RISQUE ENCOURU

RÉDUISEZ VOTRE RISQUE

Que pouvez-vous faire pour réduire le risque encouru ?

01

Recevoir des conseils sur la manière de réduire le risque encouru

02

Découvrez comment la surveillance à domicile peut être utile

CELA POURRAIT AIDER À SAUVER VOTRE VIE.

Masimo SafetyNet Alert™

EN SAVOIR PLUS

Vous connaissez quelqu’un qui pourrait courir un risque ?

Partagez cela avec vos amis !

Consultez votre prestataire de soins de santé pour plus d’informations.

Références :

PLCO-005736/PLM-13839A-0222 EN-PLM-13609A

COMMENT RÉDUIRE LE RISQUE